Menu

Tableau Électoral

Pays

Mexique

Organisation

Institut Électoral et de Participation Citoyenne de l'État de Jalisco

Période

2017 - 2018

Type d'expérience

e-gouvernement, gouvernement ouvert

ODD

SDG 16

Objectifs

Améliorer la qualité des décisions publiques par des mécanismes de démocratie participative.

L'Institut Electoral et de Participation Citoyenne a conçu et mis à la disposition des citoyens de Jalisco le Tablero Electoral, dont l'objectif principal était de fournir les informations et les outils nécessaires pour voter en connaissance de cause lors des élections du 1er juillet 2011.

Comment cet objectif a-t-il été atteint ?

Sans aucun doute, l'information contenue dans le site web du Tablero Electoral a été une ressource très importante pour la responsabilisation des citoyens, puisqu'avec les propositions des candidats qui ont concouru dans le processus électoral 2017 - 2018, il y a la possibilité d'exiger le respect de la parole publique engagée par les candidats qui ont été élus à une fonction publique.

Dans quelle mesure cet objectif a-t-il été atteint ?

Tout d'abord, nous avons les données des visites que les citoyens de Jalisco ont eu au Conseil Electoral, qui nous donne une radiographie importante, qu'il y avait beaucoup d'intérêt à connaître les propositions de campagne et les programmes électoraux non seulement des candidats, mais des partis politiques, les mêmes qui servent pour que les gens puissent trouver des affinités idéologiques de caractère politique dans la forme de concevoir la communauté où ils vivent.

Le nombre total de visites a été de 30 141, en origine d'une dizaine de pays, ce qui a permis d'apporter l'information non seulement aux habitants de Jalisco, mais aussi à l'étranger.

 

Participants

Comment l'expérience a-t-elle été articulée avec d'autres acteurs et processus ?

Les élections au Mexique ne sont pas seulement organisées par une institution, mais par un système électoral national, c'est-à-dire par la collaboration interinstitutionnelle de différents organismes. Dans ce sens, l'Institut Électoral, à travers le Conseil Électoral, a eu la précieuse collaboration et la participation active de nombreux candidats et partis politiques qui ont alimenté l'information avec leurs propositions et programmes électoraux. En plus, nous avons eu la collaboration du procureur spécialisé pour l'attention des délits électoraux, qui a fourni une information précise et opportune pour la sensibilisation et éviter des conduites criminelles au détriment de la qualité démocratique des élections comme exercice civique et citoyen, extrêmement important pour la paix sociale dans notre État.

En ce sens, nous considérons que des progrès significatifs sont importants, tant sur le plan technologique qu'en termes de contenu de l'information.

Quel a été le niveau de coresponsabilité ?

L'information contenue dans le Tablero Electoral est purement politique et, par conséquent, l'alimentation du contenu n'aurait pas été possible sans la volonté des candidats et des partis politiques. En tant qu'organe électoral autonome, nous considérons très important de faire appel à la conscience civique de ces acteurs, afin qu'ils mettent leurs propositions à la disposition des citoyens.

D'autre part, les limites en termes de diffusion de cet outil à un plus grand nombre de personnes nous ont amenés à créer des liens avec des organisations de la société civile et des établissements d'enseignement, afin que, par le biais de présentations et d'entretiens informatifs, ils puissent étendre l'outil à un nombre croissant de personnes qui reçoivent l'information, de sorte que de plus en plus de personnes connaissent l'existence de l'outil et l'utilisent au profit de tous.

Il est clair que c'est un outil de coresponsabilité, et qu'il ne suffisait pas que l'Institut électoral le mette à disposition : les candidats et les partis politiques doivent fournir des informations, la société civile, les universitaires et les citoyens en général le visitent et le diffusent. En ce sens, quelques mois plus tard, des articles de recherche scientifique sont apparus, dans lesquels ils utilisaient le Conseil électoral pour produire des analyses ; le secteur universitaire était également coresponsable.

Description

Quel est l'élément le plus innovant de l'expérience ?

L'élément le plus novateur a été de demander à chacun des candidats des informations concernant leurs propositions de campagne et les programmes électoraux des partis politiques qui les soutiennent.

Ce qui précède avec un sens civique très important, dans lequel les citoyens qui éliraient ceux qui occuperaient les postes publics et donc gouverneraient leurs municipalités - ou les postes au sein du congrès local, ceux qui ont le pouvoir de créer des lois qui affectent la vie quotidienne des habitants - pourraient le faire de manière raisonnée, c'est-à-dire comparer la manière dont chaque candidat agirait dans certaines questions sensibles pour la communauté, telles que la gouvernance et la sécurité, la mobilité, le développement économique, l'environnement, la culture, pour mentionner certains points.

En outre, il y a eu l'intégration de différents sujets très importants pour la citoyenneté, tels que la localisation de l'adresse exacte de l'isoloir où ils iraient voter, ou la connaissance des comportements que la loi détermine comme des crimes électoraux et la façon de les signaler à l'autorité compétente pour qu'elle enquête pour leur action.

Dans quelle mesure la procédure est-elle transférable ?

L'expérience acquise dans la mise en œuvre du Tablero Electoral nous a permis d'avancer dans le degré et la sophistication du contenu, par rapport à l'exercice précédent de l'année 2015, dans ce sens et malgré avoir réalisé un meilleur site d'information, nous nous rendons compte qu'il y a des domaines d'opportunité et d'amélioration continue qui augmenteront sans aucun doute de manière exponentielle la qualité du site, atteignant un impact significatif sur la mission de cet outil, comme un moyen utile de responsabilisation des citoyens pour le prochain processus électoral dans l'État de Jalisco.

Nous considérons donc qu'il est transférable dans le temps et peut être utilisé tous les trois ans dans les processus électoraux mais qu'il est également transférable de l'endroit.  Tout organisme ou organisation qui souhaite collecter des informations électorales pourrait utiliser un outil similaire.

Pourquoi considérez-vous que l'expérience est faisable ?

Sans aucun doute, c'est faisable parce qu'aucune ressource économique extraordinaire n'a

été nécessaire du fait qu'il y a déjà un serveur pour héberger le Tablero Electoral, des connaissances informatiques, qu'il y a déjà une procédure pour livrer les informations et qu'il y a du personnel auquel l'organisation peut être affectée. Sans aucun doute, sa faisabilité est évidente et transférable tous les trois ans.

 

 

 

Quels mécanismes d'évaluation et de responsabilisation ont été utilisés ?

Pour le processus 2020, un outil d'évaluation d'impact a été envoyé via le site web aux partis politiques, aux candidats, à la société civile et au secteur universitaire pour évaluer l'outil. Dans cet exercice, des universitaires de l'Université de Guadalajara, la Dr Monica Montaño, le professeur Harold Dutton, le professeur Cesar Omar Perez, le professeur Alfredo Ceja de l'Universidad Panamericana, le représentant des partis politiques Leonides Zayas et les anciens candidats indépendants Oswaldo Ramos et Susana Ochoa ont évalué le comité électoral et émis des recommandations.

Certaines des conclusions, entre autres, sont que la diffusion et la socialisation de l'outil devraient être améliorées afin d'avoir une plus grande portée et d'améliorer la production de statistiques pour mesurer l'impact. C'est sans aucun doute un domaine qui offre des possibilités.

 

Commentaires du jury

" Ce projet fait invite à la transparence, à la pédagogie et à l'engagement des candidats aux élections. Une très bonne contribution à l'ODD 16 et à la construction des bases de la participation "

" Proposition très intéressante et novatrice, en particulier dans un contexte mondial d'abstention électorale, pour donner aux citoyens les moyens de prendre des décisions et de voter au niveau local "

 

N.B : cette expérience a été rédigée par l'institution qui a présenté la candidature au 14e Prix de l'OIDP.

 

Annex :

Fiche complète