Observatoire international de la démocratie participative

CAT | EN | ES | FR | PT
IOPD logo
Menu

STRUCTURE DE L’OIDP

alt_text

Assemblée Générale

Elle est composée par tous les membres de l'OIDP et est l'organe souverain de l'organisation.

Comité de Coordination

Formé par la Présidence annuelle, le Secrétariat général et les membres promoteurs. Il a pour fonction de diriger l'OIDP durant les périodes comprises entre les assemblées.

Présidence

La présidence est composée de deux coprésidents-es : le ou la responsable politique de la ville organisant la conférence de l'année en cours et le ou la responsable politique de la ville ayant organisé la conférence l'année précédente. La présidence a la fonction de représentation politique du réseau. Le rôle principal du coprésident entrant est d'organiser la conférence annuelle.

Secrétariat Général

Il est détenu par un gouvernement local membre de l'OIDP pour une période renouvelable de trois ans et il comprend le sécretariat technique de l’OIDP. Ses fonctions sont, d'une part, de gérer le site de l'OIDP, la banque d'expériences, la banque de ressources, l'agenda des activités et les nouvelles; et d'autre part de coordonner les activités de l'OIDP, les différents bureaux régionaux et représenter l'OIDP dans les différentes instances avec lesquelles elle est liée. Actuellement et depuis son origine, la ville de Barcelone détient le secrétariat général.

Promoteurs

Les promoteurs sont des gouvernements locaux ou régionaux qui apportent une contribution financière substantielle à l'OIDP et font partie du comité de direction. Actuellement, l’OIDP compte trois membres promoteurs : la ville de Grenoble (France), Montréal (canada) et la ville de Valongo (Portugal).

Bureaux Régionaux

Bureaux chargés de l'OIDP dans une zone géographique spécifique. Sa fonction est de représenter l'OIDP, de trouver de nouveaux membres et de créer des alliances avec des organisations régionales.

Co-présidente

Jean-Marc Yacé (Cocody)

Co-présidente

Clara Brugada (Iztapalapa)

Secrétaire général

Marc Serra